Ma méthode

La sophrologie me donne de véritables outils.

Lors de la construction de séances, je me sers de mes connaissances en « philosophie chiropractic » (qui est tout simplement la philosophie de la Vie et de comment faire en sorte que ça aille mieux) et sur le système nerveux afin d’enrichir ma pratique et d’y donner ce raisonnement particulier qui amènera la personne vers son objectif  sophrologique

Photo - Coralie Soltysiak
Illustration - Sophrologie zen

Mon parcours

Bac scientifique, option musique en poche,

j’ai effectué deux années de médecine en fac de Lille, sans conviction de destinée comme certains dans cette filière peuvent le ressentir, je savais que je ne perdrai pas mon temps et apprendrai ce qu’est le corps humain, ce qui m’importait réellement. La 2ème année, j’ai suivi l’option kiné car cette approche dans le mouvement et la relation que peut avoir un kinésithérapeute avec son patient me plaisaient.

C’est en ce sens que lorsque j’ai découvert la chiropractic, je n’ai pas hésité une seconde et, la rentrée suivante j’arrivai à Paris pour entamer mon cursus à l’Institut Franco-Européen de Chiropratique d’Ivry/Seine.

Très rapidement, je ne me suis pas sentie à ma place dans cette école mais je m’accrochais tant bien que mal à ce qui représentait mon rêve : être indépendante, avoir une liberté d’accompagnement avec mon patient (la chiropraxie tout comme la sophrologie est une profession de première intention c’est à dire que n’importe qui peut aller consulter son praticien sans ordonnance d’un médecin), trouver une source d’apprentissage infinie au sein de cette profession. 

Mon parcours

Bac scientifique, option musique en poche,

j’ai effectué deux années de médecine en fac de Lille, sans conviction de destinée comme certains dans cette filière peuvent le ressentir, je savais que je ne perdrai pas mon temps et apprendrai ce qu’est le corps humain, ce qui m’importait réellement. La 2ème année, j’ai suivi l’option kiné car cette approche dans le mouvement et la relation que peut avoir un kinésithérapeute avec son patient me plaisaient.

C’est en ce sens que lorsque j’ai découvert la chiropractic, je n’ai pas hésité une seconde et, la rentrée suivante j’arrivai à Paris pour entamer mon cursus à l’Institut Franco-Européen de Chiropratique d’Ivry/Seine.

Très rapidement, je ne me suis pas sentie à ma place dans cette école mais je m’accrochais tant bien que mal à ce qui représentait mon rêve : être indépendante, avoir une liberté d’accompagnement avec mon patient (la chiropraxie tout comme la sophrologie est une profession de première intention c’est à dire que n’importe qui peut aller consulter son praticien sans ordonnance d’un médecin), trouver une source d’apprentissage infinie au sein de cette profession. 

Illustration - Sophrologie zen

Ce que la chiropractie m’a apporté

De ce fait, je me suis mise à naviguer dans ce milieu et à explorer ce monde chiropratique.

J’ai rencontré énormément de chiropracteurs à travers la France et l’Europe, toujours plus avide de comprendre comment chacun travaillait, comment il avait développé sa propre technique, quel était son parcours.

J’ai eu l’immense chance et honneur d’être choisie pour faire partie d’un petit groupe d’étudiants que les chiropracteurs les plus pointus ont pris sous leurs ailes et à qui ils ont transmis avec coeur, en terme de philosophie, de relation patient-thérapeute, d’Histoire personnelle & de construction de la profession, d’expériences de cabinet, de développement personnel, etc…

Peu après, j’ai fait partie d’une association étudiante à visée internationale et ai participé à son développement et rayonnement en France.

Toutes ces expériences, ces rencontres, ces connaissances m’ont permis de ressortir riche et construite de cette expérience Chiropractic.

Illustration - Sophrologie objet zen
Illustration - Sophrologie objet zen

Ma rencontre avec la sophrologie …

J’ai alors fait une pause, pris un temps d’introspection, de digestion de tout ce que j’avais vécu.

Je me suis mise à lire, énormément, passionnément, sur tous sujet, du moment que cela me plaisait, me constituait, m’apportait.

Puis, je suis tombée nez-à-nez avec la Sophrologie, belle et inspirante. J’ai commencé le cursus à l’Institut de Formation à la Sophrologie de Paris (https://www.sophrologie-formation.fr), avec un sentiment de découverte, d’inconnu, une forme de luminosité, de clarté, comme ces matins d’été où le soleil se lève, une brise nous caresse le visage et notre tasse de café à la main, on découvre ce nouveau jour.

Petit à petit, j’ai compris, appris à aimer et explorer cette discipline. J’ai compris les similitudes avec les notions de philosophie, de vivre une pleine vie et de santé naturelle que je connaissais déjà.

J’y ai recoupé beaucoup d’informations avec les connaissances sur le système nerveux que j’avais déjà rencontré.

Puis, la formation s’est terminée et je l’ai vécu comme une délivrance ultime, une gratitude infinie pour cette profession qui me permet de combiner tout ce que j’aime, tout ce qui est important à mes yeux.

Ma rencontre avec la sophrologie …

J’ai alors fait une pause, pris un temps d’introspection, de digestion de tout ce que j’avais vécu.

Je me suis mise à lire, énormément, passionnément, sur tous sujet, du moment que cela me plaisait, me constituait, m’apportait.

Puis, je suis tombée nez-à-nez avec la Sophrologie, belle et inspirante. J’ai commencé le cursus à l’Institut de Formation à la Sophrologie de Paris (https://www.sophrologie-formation.fr), avec un sentiment de découverte, d’inconnu, une forme de luminosité, de clarté, comme ces matins d’été où le soleil se lève, une brise nous caresse le visage et notre tasse de café à la main, on découvre ce nouveau jour.

Petit à petit, j’ai compris, appris à aimer et explorer cette discipline. J’ai compris les similitudes avec les notions de philosophie, de vivre une pleine vie et de santé naturelle que je connaissais déjà.

J’y ai recoupé beaucoup d’informations avec les connaissances sur le système nerveux que j’avais déjà rencontré.

Puis, la formation s’est terminée et je l’ai vécu comme une délivrance ultime, une gratitude infinie pour cette profession qui me permet de combiner tout ce que j’aime, tout ce qui est important à mes yeux.

Illustration - Sophrologie objet zen

Une passion grandissante

Aujourd’hui, j’exerce la sophrologie avec passion, en séance individuelle ou en groupe, pour des notions de pathologie ou en développement personnel, mon but étant d’amener la personne vers son bien-être.

Je me sers de tout ce que j’ai appris pour enrichir ma pratique. J’utilise beaucoup mes connaissances sur le système nerveux et la philosophie de la vie apprise au cours de mon parcours étudiant dans le raisonnement qui me permet de construire mes séances.

Et je suis toujours heureuse d’aider et d’accompagner une personne sur son propre chemin….

Illustration - Sophrologie bougie relaxante

Coordonnées

Secrétariat (Mareuil) / Téléphone :

Cabinets :

7 rue de Fontaine, 24340 Mareuil-en-Périgord

Le Chalibat, 24700 St Rémy-sur-Lidoire

1 Lotissement Pont de Sarceix, 24800 Thiviers